Quel visa pour partir en Corée du Sud en 2022 ?

Nous espérons que vous démarrez cette nouvelle année avec de belles perspectives et des projets enthousiasmants ! En tous les cas, nous vous souhaitons de belles aventures pour 2022 et de réussir à progresser en coréen à nos côtés ! Peut-être envisagez-vous de partir découvrir la Corée du Sud cette année ? Que ce soit pour des vacances ou pour un plus long séjour, cet article vous permettra de savoir quel visa obtenir pour pouvoir explorer la Corée du Sud en 2022 !

Les visas pour un voyage de moins de 3 mois en Corée du Sud

Pour un séjour touristique : pas besoin de visa !

Si vous souhaitez partir moins de 90 jours sur le territoire sud-coréen, les démarches sont très simples ! Depuis septembre 2021, l’autorisation électronique K-ETA a été mise en place. Celle-ci s’obtient en ligne, sur le site dédié, au plus tard 24 heures avant votre vol pour la Corée du Sud ! En quelques clics et moyennant 10 000 KRW (soit environ 7,50 €), vous serez déjà presque paré pour votre départ !

Il vous restera à vérifier que vous êtes bien en possession d’un billet d’avion retour, et que votre passeport est encore valide pour au moins six mois après votre date de retour. Nul besoin donc d’un visa pour profiter d’une découverte de quelques semaines en Corée du Sud ! Bien sûr, à l’heure actuelle, certaines règles relatives à la crise sanitaire du Covid-19 restent de vigueur pour pouvoir voyager en Corée du Sud, dont vous trouverez le détail à la fin de cet article !

Pour un séjour lié au travail : un visa « business »

Pour un voyage d’affaires ou de travail de moins de 3 mois en Corée du Sud, il vous faudra respectivement un visa C-3-4 ou un visa C-4-1. Vous pourriez avoir besoin de ce type de visa si vous êtes prestataire dans le monde de l’événementiel par exemple, ou si vous devez réaliser l’installation technique d’une commande dans l’industrie. Parmi les courts séjours pour lesquels il vous faudra un visa, on compte aussi les stages en entreprise de moins de 3 mois (visa C-3-1). Quelques semaines sont nécessaires pour obtenir votre visa, et vous pourrez retrouver tous les formulaires à télécharger pour vos démarches sur le site dédié aux demandes de visas pour la Corée.

Ce genre de missions professionnelles pourraient vous permettre de faire vos premiers pas en Corée du Sud… pour ensuite y retourner plus tranquillement pour visiter le pays ! Sans aucun doute, connaître un peu la langue coréenne sera un énorme avantage pour vous permettre de vous intégrer sur cette période courte et de tisser des liens avec des coréens ! C’est pourquoi notre mission, chez Parlons coréen, est de vous fournir toutes les ressources nécessaires pour progresser rapidement en coréen, depuis n’importe où !

Les visas pour un long séjour en Corée du Sud

Dans tous les cas, si vous souhaitez rester plus de 90 jours en Corée du Sud, il vous faudra profiter du début de votre séjour (les 90 premiers jours), pour recevoir votre Alien Card. Celle-ci est obligatoire et permettra de vous identifier lors de tout votre séjour en Corée du Sud, par exemple pour ouvrir un compte bancaire ou pour travailler. Pour cela, il faudra prendre rendez-vous à l’immigration une fois dans le pays, et régler le montant de 30 000 KRW (environ 22 €).

Les visas pour étudier en Corée du Sud

Si votre projet est d’étudier en Corée du Sud, il vous faudra obtenir l’un des différents visas dédiés. Bien sûr, il sera nécessaire de remplir certaines conditions et de procéder à quelques formalités. Globalement, s’y prendre quelques mois à l’avance est recommandé pour être prêt au départ !

En plus d’un passeport valide 6 mois après la date de fin prévue de votre séjour ainsi que votre formulaire de demande de visa rempli, il vous faudra présenter différentes pièces, parmi lesquelles :

  • Un certificat d’admission dans votre université coréenne (datant de moins de 3 mois et signé par vous).
  • Votre certificat de scolarité ou votre carte d’étudiant.
  • Votre dernier relevé de compte bancaire, qui doit prouver que vous disposez des ressources nécessaires pour faire face aux frais d’admission dans votre université.

Les visas qui peuvent vous concerner sont assez nombreux, et vous en retrouverez la liste exhaustive sur le site officiel des demandes de visas. On peut notamment citer :

  • Le visa d’apprentissage du coréen, ou visa D-4-1
  • Le visa pour les lycéens, ou visa D-4-3
  • Le visa pour un échange universitaire, ou visa D-2-6

Le visa vacances travail ou PVT : jusqu’à un an Corée du Sud !

Le visa vacances travail est une excellente opportunité de partir découvrir la Corée du Sud de fond en comble, et même d’y travailler ou d’y étudier pendant une partie de votre séjour ! Ce visa vous permet de rester jusqu’à un an en Corée du Sud à compter de son obtention (et à condition d’entrer dans le pays dans le mois qui suit celle-ci) ! Attention, vous ne pourrez faire votre demande qu’une seule fois : assurez-vous d’en profiter au moment le plus opportun pour vous !

Voici quelques précisions concernant l’obtention du PVT Corée du Sud :

  • Il est réservé aux personnes entre 18 et 30 ans au moment de la demande de visa. Ainsi, vous pourriez fêter vos 31 ans en Corée ou même juste avant votre départ !
  • Il faudra prouver disposer d’au moins 2500 € à votre arrivée, soit de quoi subvenir à vos besoins lors des 3 premiers mois du voyage.
  • En plus de cette somme, vous devrez disposer d’une somme suffisante pour vous acheter un billet retour à l’issue de votre année de visa, ou être dès lors en possession de ce dernier.
  • Des précisions sur votre état de santé vous seront demandées, ainsi que la souscription à une assurance voyage et un casier judiciaire vierge.

Clairement, c’est une option que nous ne pouvons que vous recommander, et qui vous permettra de vivre une fabuleuse aventure et une vraie immersion dans la culture coréenne. Si vous avez déjà commencé à travailler votre coréen avant le départ, vous rentrerez peut-être avec un excellent niveau et de nombreux amis coréens ! Si l’expérience vous tente, le site des pvtistes est une mine d’informations à consulter sur le sujet !

S’installer à durée indéterminée en Corée du Sud

Pour certains, la Corée du Sud est un rêve absolu, et l’envie de s’y installer est très forte ! Si c’est votre cas, peut-être pouvez-vous envisager un premier séjour touristique de moins de 90 jours, ou éventuellement un PVT (si vous avez moins de 30 ans), pour mieux vous projeter. Si l’expérience est concluante, alors une bonne façon de s’implanter durablement dans le pays sera d’y travailler (et donc de vous faire embaucher dans une entreprise qui vous permettra d’obtenir votre visa travail), ou d’y investir.

Selon le métier que vous occuperez, votre visa de travail peut vous être délivré pour un an à sept ans, et être renouvelé en fin de validité si vous conservez votre emploi.

Vous pourrez aussi postuler pour le visa de résidence temporaire en Corée du Sud, valable 3 à 5 ans et renouvelable. Ce dernier s’obtient selon un système de points à atteindre. Et à ce sujet, Parlons coréen peut vous aider, puisque votre niveau de langue coréenne est l’un des critères déterminants pour l’obtention de votre résidence. C’est encore plus vrai si vous cherchez à obtenir la résidence permanente en Corée du Sud (le graal !), pour laquelle le niveau de langue exigé est élevé. Celle-ci peut se demander après plusieurs années déjà passées dans le pays.

Voyager en Corée du Sud en 2022 : les règles relatives au Covid-19

Mise à jour octobre 2022 : Depuis le 1er octobre 2022, la Corée du Sud n’impose plus de test PCR, ni avant le départ, ni à l’arrivée dans le pays. Il n’y a plus de quarantaine non plus ni d’obligation vaccinale.

En cette période bien particulière marquée par la crise du Covid-19, nous avons souhaité faire un point sur les règles sanitaires qui s’appliquent actuellement, en date du 20 janvier 2022.

Tout d’abord, quel que soit votre type de voyage et de visa, un test PCR de moins de 48 heures vous sera demandé avant l’embarquement, que vous soyez vacciné ou non. À savoir, la Corée du Sud applique actuellement un système de passe vaccinal sur son territoire pour différents types d’établissements, comme les restaurants et cafés, les salles de sports, les événements intérieurs, etc. Le vaccin n’y est toutefois pas obligatoire.

Une fois arrivé en Corée du Sud, vous devrez effectuer une quarantaine de 7 jours dans un hébergement prévu par le gouvernement, à vos frais. Durant celle-ci, vous devrez effectuer trois tests PCR. La durée de la quarantaine est portée à 14 jours si vous êtes testé positif au Covid-19 à votre arrivée.

Enfin, à l’heure actuelle, les demandes de visa vacances travail ou PVT pour la Corée du Sud sont suspendues jusqu’à nouvel ordre, sauf pour les Belges.

Ces informations sont amenées à évoluer régulièrement, et vous pouvez tout à fait les consulter librement sur le site de l’ambassade française.

Nous espérons vivement que cet article vous aidera à préparer votre séjour en Corée du Sud pour l’année à venir ! Si vous souhaitez aller plus loin dans votre réflexion, nous avons déjà pensé à vous avec nos précédents articles :

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *